a-10-jours-du-sommet-faure-rencontre-dlamini-zuma_ng_image_fullLe chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé a participé ce matin à l’inauguration de la nouvelle ligne de chemin de fer reliant Addis-Abeba à Djibouti.
La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre éthiopien, Haile Mariam Desalegn, et du Président djiboutien, Ismaïl Omar Guelleh.
Ce nouveau train -fruit d’une vision commune pour désenclaver l’économie éthiopienne et promouvoir les échanges entre les deux pays- va permettre de relier Addis-Abeba au port de Djibouti en 10 heures environ, au lieu des deux jours de trajet par la route, nécessaires jusqu’à ce jour.
Favoriser l’intégration régionale et faciliter l’accès à la mer pour les pays enclavés sont deux thématiques d’importance, au cœur de l’action économique du Président Faure Gnassingbé.
Sa présence aux côtés de ses pairs djiboutien et éthiopien ce jour souligne encore cet intérêt dans le contexte de la tenue prochaine à Lomé du sommet extraordinaire de l’Union africaine sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique.
Le modèle adopté dans l’ouverture de l’axe ferroviaire Addis-Abeba – Djibouti est également une source d’inspiration pour le Togo, dont le port en eau profonde a une vocation naturelle à servir de passerelle vers le golfe de Guinée aux pays de l’hinterland, et favoriser les échanges régionaux.
Dans l’après-midi, il a encore été question du sommet de Lomé lorsque le chef de l’Etat a reçu en audience la présidente de la Commission de l’Union africaine, Mme Dlamini Zuma. Cette dernière a déclaré à la fin de l’audience «avoir abordé les questions de sécurité, de piraterie maritime, de pêche illicite» avec le chef de l’Etat et discuté «du contenu de la charte» qui sera soumise très prochainement aux chefs d’Etats africains.