Les travaux de la 52eme session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des État de l’Afrique de l’ouest ont été ouverts le 16 décembre 2017 sous la présidence de SEM #Faure Essozimna GNASSINGBE, Président en exercice de l’organisation sous-régionale.
Après la séance du huis clos sur les enjeux institutionnels, économiques, sécuritaires, les chefs d’Etat se sont retrouvés pour la traditionnelle cérémonie d’ouverture solennelle marquée par plusieurs interventions dont l’important discours du Président en exercice de la #CEDEAO, SEM #FEGNASSINGBE.
Le chef de l’Etat togolais s’est d’abord félicité des progrès réalisés par la communauté ouest-africaine ces dernières années avec des acquis engrangés en matière d’intégration et de libre circulation des personnes, des biens et des capitaux. «L’enthousiasme et l’engagement que nous montrons donnent de notre organisation l’image d’un bloc solide entièrement dédié à la promotion de valeurs sociales élevées comme la paix, la bonne gouvernance et la démocratie, la liberté d’expression de nos concitoyens».
Il a invité les États membres à plus de détermination dans la mobilisation des moyens pour la réalisation des objectifs que poursuit la #CEDEAO.
Le Président de la République Togolaise a exhorté les États membres à une “solidarité exceptionnelle afin d’amener les forces politiques actives à parvenir à une confiance mutuelle susceptible d’apaiser les rancœurs, renforcer la cohésion sociale et l’unité nationale”.
Le chef de l’Etat a lancé un vibrant appel à l’accélération des processus de réformes institutionnelles de l’organisation et la mise en œuvre des projets et programmes intégrateurs en vue de promouvoir la prospérité économique.
A la fin des travaux, la Conférence a exprimé sa reconnaissance au Président en exercice pour son « leadership exemplaire” et son engagement dans la résolution des crises dans certains pays particulièrement en Guinée Bissau.
Concernant la situation sociopolitique togolaise, la Conférence s’est félicitée des mesures d’apaisement pris par le gouvernement et, a invité les acteurs politiques togolais à un dialogue inclusif tout en condamnant toute forme de violence.