La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a organisé le mardi 08 mai 2018 à Kara, un atelier à l’intention des forces de l’ordre et de sécurité, les magistrats et les représentants de la société civile. La rencontre était destinée à outiller les acteurs de la chaine pénale afin de désengorger nos prisons. Il intervient après un constat fait sur la surpopulation dans les lieux de détention et sur l’usage excessif de la détention provisoire. Les magistrats sont les premiers acteurs de la chaine pénale et il était impérieux d’échanger avec eux pour envisager des moyens pouvant amener à réduire la population carcérale. Les échanges ont eu lieu en présence du président de le CNDH, ALILOU SAM-DJA Cisse et du préfet de la Kozah colonel BAKALI Hèmou Badibawu.